Plusieurs voies originales et audacieuses choisies par Gaïa.
Leur impact est remarquable.
Gaïa aimerait partager son expérience

UNE PRISE EN CHARGE GLOBALE ATRAVERS DES ACTIVITES PLURIDISCIPLINAIRES ET UN PROGRAMME PERSONNALISE

Chaque jeune admis chez Gaïa est suivi pendant trois semaines. Il participe à des activités collectives et suit des séances individuelles avec l’équipe thérapeutique. Ainsi, sont identifiées ses capacités, ses possibilités d’évolution, ses besoins et ses objectifs. A la fin de cette période, un programme individuel est édité. Avec chaque intervenant, des buts sont établis et des évaluations périodiques sont effectuées pour vérifier le développement de chaque jeune et l’adéquation du programme à ses attentes.
Pour préparer les jeunes de plus de 16 ans à l’insertion socio professionnelle, une orientation vers une des 4 formations professionnelles est proposée. Ces jeunes choisiront entre les pôles suivant pour suivre des enseignements durant 18 mois.

L’INTEGRATION ESSENTIELLE POUR LES PSH

Gaïa a choisi l’environnement rural afin que ses jeunes soient rassurés dans un espace ouvert sur la nature qui garde le lien avec les origines des jeunes.
Gaïa a aussi fait le choix d’intégrer la famille dans le programme de prise en charge des PSH et de recevoir ces jeunes selon un rythme scolaire afin qu’ils ne soient pas arrachés à leurs proches. Gaïa a conduit de nombreuses actions de socialisation et de sensibilisation dans la région et avec ses partenaires pour dé-stigmatiser l’handicap. Aujourd’hui Gaïa associe même les entreprises et institutions pour assumer la RSE (Responsabilité Sociale des Entreprises) et les invite à participer à la réussite de sa mission. Pour se donner plus de moyens, Gaïa propose aux PSH de plus de 16 ans de suivre des formations professionnelles agricoles afin de pouvoir intégrer des emplois dans la région et pourquoi pas – créer leur propre microprojet.

L INNOVATION SOURCE DE SUCCES

Gaïa a innové par La thérapie par la médiation animale …. et l’ART Thérapie

GAÏA s’est vu décerner le prix de l’innovation par Jamiaty en 2015 et elle a participé en janvier 2016 au 14ème congrès de l'encéphale au Palais des Congrès de Paris pour présenter la place de l'équithérapie dans la prise en charge en charge de l'enfant en situation de handicap. En 2017, Gaïa amorcera la thérapie par l’art pour enrichir son arsenal.

Gaïa a misé sur le développement durable, la culture environnementale et le BIO

Avec l’appui du Ministère de l’Agriculture et de l’Office de l’Elevage, Gaïa et son comité de pilotage agricole composé de Mme May Granier de l’association Abel Granier et de Mr Kamel Djellouli expert auprès de l’UTAP assurent la mise en place et le suivi de la stratégie agricole selon le modèle de développement durable et ce par le maintien d’une agriculture environnementale et d’un sol BIO.

Le modèle de fonctionnement de Gaïa en fait une entité sociale et solidaire

L’ensemble des bénéfices des activités génératrices de revenus est réinvesti dans le projet pour son développement, sa pérennité et son impact social.